SINGULIERS !

Du 03 décembre 2019 au 28 décembre 2019
Forum des Arts & de la Culture Voir la carte
Partagez

Peintures & sculptures avec arno, Jean-Michel Dailliat et François Lacoste.

Vernissage : Mardi 3 DÉCEMBRE – 18h30

Déf .singulier : Qui, parce qu'il sort de la norme, étonne, surprend et, parfois dérange. Synon. curieux, bizarre, étrange, extraordinaire, surprenant…

Dresseuse de poissons, personnages qui ont perdus la tête,… Les œuvres présentées dans cette exposition illustrent un monde qui tourne un peu à l’envers. Des naufragés de notre univers de consommation pour Arno, des personnages surréalistes pour Maud Langlois , des corps différents ou des figures hors du temps pour Lacoste et Dailliat.

A la fois interrogateurs, paradoxaux dans leur constitution mais toujours accueillants et pleins de bonté et de générosité. Une exposition sur la différence, l’altérité et l’identité, instructive et surtout amusante. A découvrir en famille !

l’exposition sera accompagnée d’un livret/jeu découverte accessible pour les plus jeunes.

ARNO

Sur les traces des naufragés

Fils de marinier et lui même navigateur, les aventures picturales d'ARNO sont imprégnées d'une culture maritime. Depuis quelques années, sa démarche s'organise autour de rencontres. Rencontres avec des canettes métalliques écrasées, malmenées, stigmatisées: il les assimile à des naufragés. Autour de ces naufragés, des cartographies maritimes imaginaires et des créatures hybrides apparaîssent suivant l'inspiration.

Suite à un intérêt visuel porté sur des circuits imprimés provenant de téléphones mobiles, de radios ou de divers appareils, "les naufragés sauvés par l'électronique" sont nés. Un circuit imprimé devenant le corps du naufragé, en pensant que l'électronique occupera de plus en plus l'organisme de l'être humain dans les prochaines décennies, tout en

considérant que nous sommes tous des naufragés de la vie, nous aussi malmenés, stigmatisés par le temps, laissant plus ou moins des traces de notre passage.

A notre époque où tous les recoins de notre planète terre ont été cartographiés, d'une façon assez aléatoire du 13ème au 19ème, puis plus précisément depuis le 20ème siècle, ce sont particulièrement les éléments et les créatures imaginaires contenus dans les portulans et autres vielles cartes marines qui m'interpellent et m'incitent par le biais de mon imagination à explorer de nouveaux univers cartographiques.

http://www.arno-peintre.com/index.html

Jean Michel Dailliat

vit et travaille à Bordeaux. Cet artiste peintre premier violon à l’opéra de Bordeaux et à l’Ortf de Nice Côte d’Azur, a pratiqué en parallèle la peinture considérant les deux arts indissociables, par leur complémentarité.

Avoir touché avec l’archet Debussy, Ravel, Bartok et des plus contemporains tel que Cage, Ligeti, Dusapin et Dutilleux lui ont permis d’avoir cette approche de la peinture et arriver ainsi à une symbolique et sa pratique

François Lacoste

Des corps sans têtes

Après tout qu’il n’y ait pas une tête posée sur un corps simplifie bien les choses surtout pour le sculpteur qui n’aime pas prendre la sienne.

Si pas de tête, alors il faut aller chercher ailleurs une expression, un signe de vie dans l’attitude des bras, des jambes qui de par leur position induisent un mouvement, une précipitation, une relation, un combat…

Sous la masse informe, globuleuse, gélatineuse, moussonneuse, batteuse et cumulo-nimbeuse, qui se dissimule? Un homme, une femme, un animal ? Est-ce que le corps n’est pas déjà là, tout de suite, en surface avec ses entrailles, ses tripes à ciel ouvert, à découvert, nu, inquiétant et morbide.

Ou alors tout cela c’est pour les gros, les grosses, les soi-disants mal fichus qui démontrent là et c’est un triomphe qu’avec leurs membres lisses et leurs peaux claires, ils peuvent être jolis, légers, vaporeux, gais et pleins de couleur.

En tout cas, ces créatures ont un air de famille qu’elles soient debout ou à 4 pattes. Elles sont peut-être le stade ultime de l’humanité, cette espèce unique qui, plus tout à fait homme ou animal,complètement ravagée, a survécu en anéantissant toutes les autres espèces !

Là encore, la légende accolée à la sculpture est primordiale car elle vient illustrer le propos qui s’appuie, souvent, sur une expression du langage courant. Le but est de de donner corps à une expression, souvent, en référence au langage courant, de la rendre tangible. En procédant ainsi , j‘ai le sentiment de donner une dimension supplémentaire à ma sculpture.

Le second degré devient alors pour moi une 4° dimension et de fait, le regard, la perception de l’oeuvre devient différente installant un jeu entre le regard et la pensée, les sentiments que peuvent procurer à la fois la sculpture et le la légende qui l’accompagne. Par cette manière de faire, j’essaye en partie le problème de l’immobilité immuable de la sculpture en proposant une idée dynamique de la perception de celle-ci.

Maud Langlois

Maud Langlois, artiste graveur, est installée dans son atelier à Talence depuis 2012.

Suite à ses études d'ethnologie, elle a voyagé pendant 7 ans, pour des études ethnographiques en Europe. En 2005, elle pose ses valises à l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre (Bruxelles) pour étudier la céramique et la gravure.

En 2009, elle rejoint l'atelier de la Belle Estampe dirigé par Robert Frélaut (maitre taille-doucier) à Bordeaux.

Depuis son installation en 2012, elle s'exprime à travers la gravure, le dessin et divers objets artistiques. Son inspiration se porte vers l'univers de l'enfant, du conte, du mythe ainsi que le mouvement des rêves.

Ses œuvres incitent au voyage, dans le précis, le fin, l'inattendu.

Maud cherche à mettre à nu les différents portraits d'une même personnalité.

La gravure lui permet de travailler un personnage et de l'amener vers tous ces autres qu'il a en lui.

Le voyage a permis cette découverte des multiples personnes que l'on porte en nous.

La singularité est en mouvement. Elle se meut au gré du temps, des rencontres...

Informations pratiques

Informations pratiques

Adresse : place alcala de henares Talence 33400 Talence