Histoire de Talence

Pendant l’Antiquité, le territoire, devenu celui de Talence vers le XIIème siècle, était couvert de forêts. En ce qui concerne l’origine de la dénomination de Talence, Maurice FERRUS, dans L’Histoire de Talence nous en donne deux explications.

Tout d’abord, elle pourrait venir des forêts profondes recouvrant jadis le sol de cette localité car Tala voudrait dire ” coupe de forêt ” ou ” bois “. Ou encore, cela proviendrait des pillages et ravages de la seconde moitié du IIIème siècle lors de la première invasion de Burdigala. Toujours est-il que l’on retrouve sur des documents du XIIIème siècle les noms Talanssa – Talencia – Talance etc.

A la fin de l’Ancien Régime, on sait que la paroisse était ” distribuée en huit villages ” dont Talance. Quant à l’occupation du sol talençais au Moyen Age, ce n’était encore qu’une vaste forêt – forêt royale car propriété des souverains anglais – dans laquelle des hameaux appelés ” cornaux ou cournaux ” (1) étaient disséminés.

La chapelle Notre-Dame de la Rame a été édifiée vers 1130 dans les bois, près du ruisseau d’Ars afin de commémorer une apparition de la Sainte-Vierge à Talence.

C’est la chapelle St-Pierre qui devint succursale de l’église St-Genès de Talence en raison de l’étendue de cette paroisse.
En 1802, comme l’ancienne église paroissiale St-Genès avait été désaffectée et vendue en l’an III, la chapelle St-Pierre servit d’église paroissiale. Remarque : cette chapelle n’existe plus. Il ne faut pas confondre avec le monastère de St-Pierre, construit en 1901, chemin de Suzon.

Par contre, le presbytère de cette église est devenu la maison communale jusqu’à la construction de ” l’ancienne mairie ” en 1881.

Bordeaux – Ecole Florence Nightingale – Bureau des Gardes-Malades – Visiteuses et Goutte de lait
En 1817, l’église St-Pierre était insuffisante. On fit donc construire une église. Terminée en 1823, elle menaçait de ruine dès 1840 et fut abandonnée en 1842.

On construisit donc l’église actuelle tout à côté de celle-ci. Commencée en 1843, la consécration de cette église eut lieu le 12 Août 1847.

Deux agglomérations de gens ont donc constitué la commune de TALENCE. La première s’est formée autour de l’église St-Genès et la seconde aux abords de la chapelle St-Pierre, ces deux édifices se trouvant sur le chemin de St-Jacques de Compostelle. L’intervalle qui les séparait se garnit alors d’habitations et de jardins donnant à TALENCE un développement linéaire.
    
Des voies romaines partant de Bordeaux et allant dans différentes directions, traversaient le territoire de TALENCE. – l’une conduisait à la Teste et suivait à peu près le tracé de la ligne de chemin de fer – l’autre rejoignait Bayonne par Salles.Les chemins de St-Jacques de Compostelle furent plus tard, et pour la plupart semble-t-il, établis sur ces routes romaines. Ainsi ” la voie de Gascogne ” empruntée pour se rendre en Espagne, au pèlerinage de St-Jacques de Compostelle, passait par Bordeaux et Talence.

Biscuit Olibet – Collage et pesage – Edition spéciale des Biscuits Olibet
En fait, c’est le développement linéaire qui a primé sur l’extension du Grand Cournau de Ruhan. Certains châteaux de TALENCE datent du Moyen Age : le château de Brama devenu le Prince Noir ou encore le château de Thouars, bâti pendant la première moitié du XIIIème siècle.


Mais le véritable peuplement de TALENCE, qui fut un lieu constamment dévasté (ravages et pillages dus aux continuelles guerres), date du XVIIème siècle. La proximité de Bordeaux et l’existence de trois routes importantes, celles de Bayonne, de la Teste et de Toulouse, devenues plus sûres attirèrent les riches bourgeois de Bordeaux. Les châteaux de Monadey et de Flottes, appelé aujourd’hui Paul Lapie, ont été édifiés à cette époque.

Au cours du XVIIIème siècle, TALENCE devint un des lieux privilégiés des riches marchands bordelais qui quittaient la ville le dimanche pour la campagne. C’est ainsi que le banquier Charles Peixotto, fit édifier un château sur son domaine en 1765 ou encore qu’un des frères Raba fit construire sa somptueuse maison secondaire à TALENCE.
TALENCE gardera toutefois une vocation rurale, notamment avec la vigne qui supplanta avantageusement la forêt à partir du XIVème siècle, ainsi qu’une occupation très dispersée jusqu’au XVIIIème siècle.
                     
La carte de Belleyme, dressée en 1775, montre qu’à la fin du XVIIIème, le vignoble occupait la quasi-totalité du sol de la paroisse à l’exception du vallon du ruisseau d’Ars et de la partie située tout à fait au Sud.

Des principaux crus sont restés :
- Le château La Mission Haut-Brion
- Le château La Tour Haut-Brion.

C’est essentiellement vers la fin du XIXème siècle et au cours du XXème siècle, que TALENCE affirme son caractère résidentiel.

agenda

Afin de garder une trace de cette…

Les Rendez-vous de Margot
Ecole Municipale de…

En savoir plus

ARCHIVES

Mairie de Talence
Rue du Professeur Arnozan
BP10 035 – 33401 Talence cedex

Tél. : 05 56 84 78 59
ecrire au service