L’architecture moderne et contemporaine à Talence

ECOLE d’ARCHITECTURE

Construction de 1969 à 1973.
Le site est fractionné, les différentes parties sont indépendantes et marquées par leur forme géométrique.

L’école épouse la forme onduleuse d’un point d’interrogation. Au long des salles de cours et des bureaux qui représentent la colonne vertébrale de l’établissement, Claude Ferret greffe un espace de rencontre, un amphithéâtre et cinq ateliers répartis en éventail. Une galerie couverte, comparable à celles de Royan, relie ces différents pôles de la vie de l’école.
Le traitement formel appuyé des différents volumes qui composent l’école accentue la lisibilité du plan. L’élévation latérale de l’amphithéâtre a la forme d’un oeil monumental qui semble illustrer le titre du célèbre manuel du critique Bruno Zévi : Apprendre à voir l’architecture (1959).

BATIMENTS EDF SEISO

Date permis de construire : 1994

Architecte Sir Norman Foster
Il a acquis une réputation internationale lors de la construction de la Hong Kong and Shanghai Bank ( depuis trente ans, Norman Foster porte toute son attention à la construction d’entreprises). Foster est l’un des principaux représentants de l‘Architecture high-tech avec entre autres Richard Rogers. Norman Foster jouit d’une renommée mondiale et a remporté plus de 300 récompenses et prix d’excellence à travers le monde, et plus de 60 victoires en concours nationaux et internationaux.
L’Unité de bureaux de Talence s’inscrit dans une longue recherche de réinterprétation des espaces du tertiaire.

IRTS

Architectes : Edmond Lay-Jean-Paul Saint Laurent
Date 1971-1973
Edmond Lay né en 1930 formé à l’école des Beaux Arts de Paris découvre l’architecture organique aux Etats-Unis en travaillant avec Franck Llyod Wright.
Il applique pour la première fois ses principes dans un édifice public d’importance, l’IRTS de Talence.
L’architecture organique est une philosophie architecturale qui s’intéresse à l’harmonie entre l’habitat humain et le monde «nature» au moyen d’une approche conceptuelle à l’écoute de son site et intégrée à lui, faisant du bâtiment et de son mobilier une composition unifiée et intriquée à son environnement. On doit à Edmond Lay, la Caisse d’Epargne de Bordeaux Mériadeck.

Le Dôme

Réalisé en 2012 par l’architecte Minh Liang, le Dôme est l’un des nouveaux équipements socioculturels de Talence.
Le Dôme est né. Du projet initial de pôle de vie collective au bâtiment d’aujourd’hui, retour sur la gestion de ce qui est appelé à devenir le navire amiral de l’action sociale et citoyenne à Talence.
Dix ans. Dix ans, c’est parfois long, mais c’est le temps qui aura été nécessaire pour concevoir, faire évoluer et finalement réaliser l’un des projets urbains Talençais les plus novateurs de ces dernières années.

Stade Nautique Henri Deschamps

Ce stade nautique au profil étagé, divisé par de grandes bais vitrées, est l’oeuvre des architectes Henri-Pierre Maillard et Paul Ducamp en 1970. La piscine est ouverte aux usagers suivant un calendrier d’utilisation établi par l’Administration Municipale.

RESIDENCE LES TERRASSES DE TALENCE

Architectes Michel Andrault, Pierre Parat
Tous deux formés à l’Ecole nationale supérieure des Beau-Arts, ils sont diplômés en 1955. Pierre Parat est par ailleurs diplômé de l’École polytechnique de Lima. Associés dès 1957, ils réalisent très rapidement un grand nombre de logements collectifs. Ils participent à la recherche de nouvelles formes dans le domaine en initiant une architecture de cellules disposées en terrasses et désignées sous le nom de « pyramides ». On les trouvent notamment à Epernay, Villepinte, Evry. Ils réalisent par ailleurs un certain nombre de tours de bureaux et logements à Paris aux formes caractéristiques. Ces réalisations associent des structures porteuses en béton à de vastes cubes de verre et d’acier : on les trouve dans les grandes opérations urbaines des années 1970 de la capitale — la ZAC du Front de Seine, l’opération Italie 13 — et pour un certain nombre de sièges sociaux en province. L’agence réalise dans le courant des années 1990 quelques-uns des plus grands gratte-ciels de la Défense.

Eglise de la Sainte Famille

6, rue Charles Gounod

Consacrée le 24 mai 1959 après six années de construction menée par les habitants du quartier dans un mouvement de grande fraternité, d’amitié et d’entraide d’après-guerre, sous la direction du Père Nicolas Matt, prêtre à Talence .
C’était alors la campagne. Il y avait des prés, des vaches, des bois d’acacias, … une ferme au bout de la rue.
L’église Notre-Dame était trop loin. A l’époque les gens allaient à pied et peu d’entre eux avaient un véhicule.
En même temps que le début des travaux de l’église, en 1953, des constructions nouvelles démarraient telles que celles du quartier de Maucamp, puis  celles de la résidence « Les Ombrages », de Thouars en 1967, de « Château Raba »,…

sculpture Alicia penalba

Alicia (Pérez) Penalba naît le 7 août 1913 à San Pedro, dans la province de Buenos Aires, de parents espagnols. Au long des déplacements de son père, constructeur de voies ferrées, elle passe la plus large part de son enfance au Chili, trois ans en Patagonie, puis dans la province de San Juan, au pied de la Cordillère des Andes. Alicia Penalba sculpte généralement en bronze, elle a créé plusieurs séries dans lesquelles les éléments, resserrés sur eux-mêmes (Fruits de mer) ou éclatés, se rassemblent, dans les années 1960, en un mouvement ascensionnel de volumes horizontaux et obliques, en équilibre instable, suggérant l’élan d’un envol (Ailées), que commente de façon poétique Pablo Neruda.

Médiathèque Castagnéra

Implantée dans le parc Peixotto, à deux pas du tram, la Médiathèque Castagnéra est au cœur d’un « centre ville culturel » à proximité de l’École de musique, du Forum des Arts et de la Culture, de la Librairie Georges et du Cinéma Gaumont. Au bout d’une passerelle métallique surplombant un petit jardin japonais, le public est accueilli dans le hall qui sert également d’espace d’exposition. Le lieu est vaste, clair. Une coupole en verre et des parois vitrées diffusent la lumière naturelle. Sur 2300 m2, 100000 documents sont répartis dans un souci d’équilibre des collections et de fluidité de circulation des publics.

Portail Faculté de Sciences

339 cours de la Libération

Réalisé dans les années 1960, le portail d’entrée de l’université Bordeaux 1 / Sciences Technologies  est l’œuvre de Raymond Subes, l’un des ferronniers d’art français les plus connus de la période Art déco, son art s’est d’abord orienté vers une imitation de la flore, avant d’évoluer vers un style plus épuré.
Il a œuvré dans tous les domaines : du bijou au meuble en passant par l’architecture métallique.

Ici, le portail monumental de l’université Bordeaux 1 / Sciences Technologies est divisé en deux battants aux motifs végétaux répartis par bandes horizontales.

Forum des Arts & de la Culture

Place Alcalà De Henares

Le Forum des Arts et de la Culture est un équipement culturel municipal dédié aux arts plastiques : expositions, rencontres dans l’auditorium et pratique artistique avec la présence des Ateliers Création Talence.
Il accueille également au rez de chaussée une librairie.
Construit en 2002 par les architectes François Guibert et Philippe Tocheport, le bâtiment  se décompose en 3 strates horizontales, adossé contre un mur de béton brut et habillé d’une « enveloppe de résille » en inox qui dessine des feuilles d’érable.

Hameau de Noailles

36 rue du Haut-Carré

Yves Salier, Adrien Courtois, Pierre Lajus et Michel Sadirac, architectes originaires de Bordeaux, ont réalisé le hameau de Noailles entre 1968 et 1973. Cet ensemble d’habitations témoigne d’une modernité exemplaire par l’agencement des volumes, la mixité des logements et la composition générale. Un axe principal, bordé d’immeubles collectifs de 3 à 5 étages structure l’ensemble de l’opération. Les constructions individuelles suivent un rythme décroissant allant du R+1 au rez-de-chaussée, donnant aux volumes une composition pyramidale. Étendu sur 4 hectares, le hameau se compose de 140 appartements et de 50 maisons individuelles. Le programme comporte également deux courts de tennis et une piscine.

agenda

Les Rendez-vous de Margot
Ecole Municipale de…

Le petit Conte-mi de 6 mois à…

En savoir plus

Journées européennes du patrimoine

Cet événement culturel, célébré dans une cinquantaine de pays européens, est proposé par le Conseil de l’Europe et par la Commission européenne, avec le soutien du Parlement européen. Les Journées européennes du patrimoine permettent ainsi aux citoyens européens d’aujourd’hui de mieux comprendre ce qui les rapproche et de célébrer des valeurs qu’ils partagent.

site internet