TRIBUNES LIBRES

Conformément à la loi, les groupes politiques municipaux bénéficient d’un espace réservé à leur expression, au sein de Talence Cité Mag et sur le site internet de la Ville. Le contenu de ces textes n’engage que leurs auteurs.

Sur cette page vous trouverez les tribunes des groupes politiques représentés au sein du Conseil municipal :

  • Le groupe majoritaire
  • Talence en transition
  • Nouvel esprit Talence

Tribunes libres DÉCEMbre 2020

LES ÉLUS DU GROUPE MAJORITAIRE

Une opposition qui s’oppose… évidemment
Jamais à court d’idées pour créer inutilement la polémique, l’opposition a tenté un coup politique à l’occasion de l’adoption du règlement intérieur du Conseil municipal. Les Talençais(e)s, pris(e)s à témoins lors de ce débat lunaire de 45 minutes, ont pu observer que l’opposition n’était pas avare en confusions et indélicatesses, notamment vis-à-vis des services de la Ville, présentés comme à la disposition de la majorité. Qu’il soit rappelé ici que les services municipaux sont, au contraire, au service des Talençaises et des Talençais. Nous profitons de cette tribune pour leur rendre hommage pour leur travail et leur investissement lors de la crise sanitaire. Agents de la Mairie ou du CCAS, ils ont tout au long de l’année été en tous points disponibles, réactifs, professionnels et exemplaires, incarnant tout ce que la notion de Service public a de plus noble.
De quoi parle-t-on ?
Le règlement intérieur constitue la « règle du jeu » interne chaque Conseil municipal. Comme le souligne l’Association des Maires de France, il « doit porter sur des mesures concernant le fonctionnement du Conseil municipal ou qui ont pour objet de préciser les modalités et les détails de ce fonctionnement ».
Si certaines dispositions doivent impérativement y figurer, d’autres, facultatives, sont laissées à l’appréciation du Conseil municipal.
Par exemple, alors que le règlement peut prévoir la limitation des temps de parole, notre majorité a fait le choix de ne pas appliquer cette règle pour ne pas brider l’expression démocratique.
Au cours des séances du Conseil municipal, lors des commissions et groupes de travail, dans les tribunes intégrées au Talence Cité Mag ou sur le site internet de la Ville, le débat à Talence est libre. L’opposition peut donc exprimer librement ses désaccords et faire œuvre de proposition, comme lors de la préparation du règlement. Il est important de préciser que chaque liste a été associée à sa rédaction et une large part des propositions a été reprise, toutes les explications juridiques ont été apportées sur les points n’ayant pu être retenus.
Malgré cela, l’opposition a préféré se draper dans des effets de manche, faisant des Conseils municipaux un nouveau terrain de campagne municipale (dont le résultat a été donné depuis plusieurs mois déjà).
La majorité a toujours souhaité favoriser un débat libre et construit, convaincue que l’écoute et le travail commun sont la meilleure réponse aux problématiques des habitants. La situation actuelle et les nombreux sujets qui en découlent nous confortent dans cette vision de la démocratie. Nous souhaitons que les temps d’expression publique soient consacrés à traiter les préoccupations de nos concitoyens. Si le débat entre élus y a toute sa place, ayons plutôt l’ambition d’une démocratie moderne au service de ses habitants et non de politique d’appareils.

 

Les élus du groupe majoritaire

LISTE «TALENCE EN TRANSITION»

Un Règlement intérieur archaïque et méprisant
Dès notre élection en mars 2020, nous avions exprimé le souhait que le conseil municipal ne soit pas une chambre d’enregistrement mais bien un lieu de débats démocratique et citoyen. Le règlement intérieur en pose les bases fondamentales par le droit de débattre et le droit de l’opposition. Nous ne pouvons que constater que ce règlement intérieur n’a pas évolué structurellement depuis 30 ans. Il n’y a eu aucune volonté de le moderniser, de l’adapter, alors que c’était l’occasion unique de mettre en application ce que la nouvelle municipalité prône avec satisfaction et grand renfort de communication : la démocratie, le débat citoyen et le travail avec l’ensemble de l’équipe.
Nous avons ainsi demandé la création de Commissions, en lien étroit avec les Groupes de Travail installés. Cela nous a été refusé. Il faut l’admettre, les décisions sont fondées sur un quasi-monopole de la majorité. Ainsi, un nombre d’informations n’arriveront jamais à l’opposition et les avis éclairés des citoyens ne seront pas intégrés à la politique de la Ville.
La légitimité démocratique réside en chacun de nous. L’opposition et les citoyen.nes détiennent un rôle de contrôle essentiel. L’accès aux dossiers et aux données est indispensable pour forger des propositions. Mais cela ne nous est pas facilité.
Nos actions et nos propositions resteront donc aux mieux inconnues, aux pires caricaturées lors des échanges en Conseil Municipal, comme cela a été le cas lors de notre intervention, réduite par un « ridicule ne tue pas ».
Or, à nos yeux, la démocratie ce sont les devoirs qui nous animent, la probité, la solidarité et le respect des personnes, la citoyenneté. Cette présence citoyenne, nous souhaitions la voir introduite de manière novatrice dans le règlement intérieur du conseil municipal. Sans ouverture du côté majoritaire, nous avons voté Contre.

Vos élu·es municipaux de « Talence en Transition »
Isabelle RAMI, Arnaud DELLU, Florie ARMITAGE, Christian BARDIN,
Tiphaine MAURIN, David BIMBOIRE, Monique DE MARCO, Amilcar MARTILY

LISTE « NOUVEL ESPRIT TALENCE»

Le dossier de l’arbre à Talence : derrière l’opération de communication, une autre réalité
La municipalité annonce dans le dernier Talence Mag le classement d’un Orme. Rappelons que la procédure de classement a pour but la protection du patrimoine arboré. Nous nous en réjouissons.
Mais une question se pose : cette démarche est-elle politiquement honnête ? En effet, mi-octobre, au grand dam des riverains, 3 tilleuls de plus de 40 ans ont été rasés pour la construction du futur rond-point Crespy. Pire encore, des dizaines d’arbres majestueux, classés autrefois par la mairie, ont été déclassés et sacrifiés pour le projet Bahia et un programme immobilier près de la route de Toulouse. Autant de vieux arbres qui dépolluaient notre air et nous apportaient de la fraîcheur l’été. Dans ce contexte, le classement de l’orme relève de la repentance ou de l’effet de mode.
À l’heure où la circulation dans Talence tourne à l’engorgement, on continue de bétonner notre ville et on saupoudre ici et là quelques arbrisseaux. À quand une vraie politique de protection des arbres déjà existants ?

 

Christine QUÉLIER et le collectif Nouvel Esprit Talence

 

actualites
Actualités, Environnement
agenda

Les Rendez-vous de Margot
Ecole Municipale de…

Le petit Conte-mi de 6 mois à…

En savoir plus

Pour toute information sur les conseils municipaux :

Direction Générale des Services
Tel. : 05 56 84 78 23

ecrire au service